Pourquoi et comment devenir propriétaire aujourd’hui?

Pourquoi et comment devenir propriétaire aujourd’hui?

30 juin 2020 Non classé 0

Le saviez-vous ? Seulement 57 % des Français sont propriétaires de leur logement. En effet, pour beaucoup l’accès à la propriété foncière semble être quelque chose d’inaccessible, voire de mystique.

 

C’est pour cela que l’immense majorité des Français ne voit que le livret A et l’assurance vie comme moyen de placer leur argent. Mais même sans gros revenus, il est tout de même possible de devenir propriétaire de son logement, voire de devenir bailleur en quelques années.

 

L’immobilier : un investissement (presque) toujours judicieux

 

Lorsque l’on connaît une situation financière relativement stable avec un revenu mensuel assuré, deux solutions de logement sont possibles. La première est de rester locataire d’un bien. La deuxième est de prendre un risque – plutôt faible – en s’endettant pour devenir propriétaire.

 

Alors il existe des avantages à la première solution : pouvoir changer de logement facilement, peu de démarches, travaux à la charge du propriétaire dans de nombreux cas, etc. Mais à long terme, l’ensemble des loyers payés représente de l’argent perdu pour le locataire.

 

L’immobilier est le seul actif que l’on peut acquérir à crédit, donc même sans épargne préalable et sans revenus immenses, alors il faut en profiter. Car lorsqu’un propriétaire a fini de rembourser les mensualités de son appartement ou de sa maison, le bien lui appartient et il dispose donc d’un capital !

 

Bien-sûr il y a un risque : faire défaut en cas de perte de revenu, être lié au bien acheté sur plusieurs, etc. Mais ce risque permet à terme d’avoir un revenu si on loue le bien acheté, ou ne plus jamais avoir à payer de loyer si l’on habite le bien, en plus de léguer quelque chose à ses enfants. D’autant plus qu’en prenant le temps de bien étudier le marché et de faire le bon crédit, le risque devient minime.

 

Les différents moyens d’investir dans l’immobilier

 

L’investissement immobilier que l’on vient de voir est appelé l’immobilier de jouissance. C’est le fait de devenir propriétaire de sa résidence principale ou secondaire. Mais il existe deux autres grands types d’investissement immobilier accessibles :

 

  • l’immobilier locatif classique : acheter un appartement pour le louer nu ou meublé
  • l’immobilier pierre-papier : moins connu, il consiste à déléguer la gestion de l’investissement en passant par du crowdfunding immobilier ou par des sociétés spécialisées.

 

Dans les deux cas, le mécanisme pour devenir propriétaire est le même. L’idée est d’utiliser l’effet de levier pour lever une grande capacité d’investissement malgré une épargne préalable faible.

 

En effet, si vous achetez pour louer, en vous endettant auprès d’une banque, une partie du remboursement du prêt se fait directement avec le montant des loyers. Cela permet d’augmenter alors considérablement la capacité d’endettement, et donc d’investir des sommes importantes malgré des moyens faibles à la base.

 

D’ailleurs, les banques sont beaucoup plus enclines à vous prêter de l’argent si elles savent qu’une partie du remboursement provient d’un loyer, et pas seulement de vos revenus. D’où l’intérêt de ne pas seulement s’intéresser à l’immobilier de jouissance.

 

La clé du succès : bien choisir où investir

 

Maintenant que vous savez que l’immobilier est accessible à tous, voilà quelques conseils pour vous orienter si vous souhaitez investir.

 

Ne vous lancez pas à la hâte. L’immobilier est un marché, il faut donc l’analyser. Si vous achetez pour louer, demandez-vous en premier lieu ce que les locataires recherchent. La localisation est bien sûr aussi primordiale : certains marchés sont porteurs, d’autres saturés, etc.

 

Il peut également être judicieux d’élargir ses horizons. Acheter dans une région qu’on habite est intéressant pour la gestion et pour la connaissance du marché. Mais si vous voyez une opportunité à quelques centaines de kilomètres, il serait dommage de ne pas s’y intéresser juste à cause de la distance.

 

Tournez-vous également vers des dispositifs comme l’accession sociale à la propriété qui vous permet de devenir propriétaire de votre logement à des conditions avantageuses.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *