Le syndic : gage de confort pour les copropriétaires

Le syndic : gage de confort pour les copropriétaires

4 septembre 2019 Non classé 0

La gestion des copropriétés relève des compétences d’un syndic élu en assemblée générale par les copropriétaires. Professionnel ou non-professionnel, il se charge de l’administration des affaires courantes de la copro. Il s’occupe également d’autres missions qu’il convient de mettre en lumière dans le présent article. Focus sur ses autres rôles.

Quelles sont les missions d’un syndic ?

 

Tout d’abord, le syndic de copropriété est nommé pour une durée de 3 ans à son poste. Le contrat est renouvelable. En savoir plus sur nouveausyndic.com. Durant son mandat, il est missionné pour la gestion financière de l’immeuble. Concrètement, cette tâche consiste à s’assurer du respect du règlement de la copropriété, à mettre à jour la fiche synthétique et à faire immatriculer la copro. L’interlocuteur se charge également de la tenue d’une liste de tous les copropriétaires. Il leur soumet de même un budget prévisionnel et il s’occupe de l’organisation des votes pour sa nomination. Il assure par ailleurs la gestion de son compte bancaire indépendant. Grâce à ce compte, il pourra recevoir les sommes versées en son nom, notamment pour les travaux.

 

Il est d’ailleurs mandaté pour s’occuper de l’entretien de l’immeuble. Travaillant de près avec des professionnels compétents pour les différents matériels présents dans les parties communes, il est en charge de la maintenance des ascenseurs et portails. Il est en mesure de réaliser le nettoyage des espaces communs et de tenir un carnet d’entretien. Le syndic est aussi tenu de gérer les contrats d’électricité, d’eau et de gaz. En parallèle, il peut souscrire une assurance pour l’ensemble de la copropriété suite à l’aval de l’assemblée générale. Il est en outre à même de résoudre les conflits entre les copropriétaires. Pour ce faire, il adressera au contrevenant une lettre de mise en demeure qui ouvre un délai de 30 jours. Ce délai permet aux copropriétaires de régulariser la situation.

Quelques conseils pour bien choisir cette entité

 

Pour choisir un syndic efficace, les copropriétaires doivent avant tout décider s’ils souhaitent recourir à un gros ou un petit cabinet. La première option est avantageuse, car ce type de cabinet possède les moyens techniques et matériels nécessaires au bon déroulement des tâches. Aussi, il dispose d’un personnel beaucoup plus nombreux à son effectif. Un petit cabinet de son côté peut de même satisfaire les attentes des clients, mais il peut parfois avoir peu d’employés à sa disposition. Le choix d’un syndic non-professionnel ne doit pas se faire à la hâte.

 

Il faudra être sûr qu’il soit toujours disponible en cas de besoin, et qu’il possède une solide aptitude au relationnel. Il est également crucial de s’assurer qu’il bénéficie des compétences nécessaires pour assurer la gestion quotidienne de la copropriété. Il en est de même pour les autres missions pour lesquelles il est amené à intervenir. Ce genre de cabinet peut être la solution idéale pour une petite copro ne dépassant pas une dizaine de logements et dont la construction est d’excellente qualité, ce qui évite les gros travaux de réparation. Un syndic professionnel, quant à lui, est parfait pour une copropriété importante en taille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *