Immobilier : l’âge idéal pour faire un emprunt et investir

Immobilier : l’âge idéal pour faire un emprunt et investir

21 décembre 2018 Non classé 0

Vous souhaitez souscrire un emprunt immobilier et investir ? En théorie, il n’y a pas de limite d’âge pour faire un prêt. Toutefois, les banques prennent en compte la baisse des revenus de l’emprunteur suite à sa retraite et son état de santé. Une étude a été effectuée par le courtier Vous financer sur ce sujet.

 

Faire un prêt avant 55 ans

Cette étude révèle que 17% des emprunteurs ont plus de 50 ans contre 4% seulement pour les plus de 60 ans. La raison : les banques ne favorisent pas l’octroi d’un prêt au moment du départ à la retraite. Pour anticiper la baisse des revenus (allant de 15 à 40%), les établissements financiers ne prennent en considération que 70% des revenus nets dans le calcul de l’endettement.

Paradoxalement, le profil des seniors intéresse les banques : durée d’emprunt courte, bénéficiaire d’un apport et assurance-vie. En plus, bon nombre d’entre eux sont déjà propriétaire d’un bien immobilier, gage de garantie pour les banques. Les seniors peuvent donc profiter des meilleures conditions de taux surtout pour les prêts à courte durée. Dans ce cas, si vous souhaitez emprunter sur 20 ans, l’idéal est de faire une demande avant 55 ans.

 

Qu’en est-il de l’assurance emprunteur ?

Pour les séniors, si les revenus liés à la retraite sont stables et si la personne n’est pas endettée, les banques peuvent leur accorder facilement un prêt. Mais pour minimiser les risques, certains organismes prêteurs obligent les particuliers à souscrire à une assurance de prêt. C’est la raison pour laquelle le taux d’assurance double à partir de 60 ans soit 0,80 à 1,20%, contre 0,40 à 0,60% pour un emprunteur de 50 ans sur 10 ans.

 

Les solutions alternatives

À partir d’un certain âge, il est conseillé de renoncer à cette assurance et opter pour d’autres solutions. Déjà, l’emprunteur peut constituer au bénéfice de la banque prêteuse une hypothèque sur un bien immobilier. Aussi, il existe la convention AERAS permettant à une personne ayant des graves problèmes de santé d’obtenir malgré tout un prêt immobilier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *