Immobilier : la durée d’emprunt des Français s’allonge

Immobilier : la durée d’emprunt des Français s’allonge

13 mai 2019 Non classé 0

Depuis quelques années, le taux du prêt immobilier est de plus en plus bas tandis que le marché enregistre une augmentation des prix des logements. Afin de permettre aux particuliers d’être propriétaire, divers moyens sont mis en place par le gouvernement pour faciliter leur acquisition. Parmi eux, il y a l’allongement de la durée d’emprunt par les établissements de crédit.

 

Vers une banalisation des crédits à long terme

La baisse du taux des prêts hypothécaires a eu pour conséquence l’allongement de la durée de remboursement de ces crédits. Si la durée moyenne d’endettement des Français était de 15 ans auparavant, aujourd’hui, ils doivent emprunter sur une plus longue durée pour réussir un achat immobilier.

Pour acheter un appartement ou une maison, les ménages doivent s’endetter sur 19 ans en moyenne, voire jusqu’à 35 ans. Cette durée n’a pourtant pas d’impact sur le montant des intérêts à payer. Ce dernier reste pratiquement le même, mais une légère baisse peut parfois être intéressante.

Une étude réalisée par l’IFOP a révélé que de 20 % des crédits immobilisés signés sont octroyés pour des particuliers qui acceptent de s’endetter sur 35 ans. Chez certaines banques, sur environ 9000 dossiers, ce type d’emprunt ne représente que 10 d’entre eux en moyenne. Ils permettent aux jeunes investisseurs d’acheter un plus grand bien immobilier en empruntant un montant plus important.

 

Des mesures pour favoriser l’investissement immobilier

Que ce soit dans l’ancien ou le neuf, les foyers ont différents moyens de financement pour leur future maison ou appartement. La possibilité d’emprunter sur une durée plus longue coïncide avec les autres dispositifs mis en place par l’état pour inciter l’achat d’un bien immobilier.

Toutefois, cette mesure semble être une opportunité pour certains ménages : d’une part, ils doivent faire face à des modifications de l’éligibilité à la loi Pinel pour les zones A, A bis et B1. D’autre part, il y a la suppression de l’APL Ascension. Cette stratégie bancaire devient alors une solution pour les primo-ascendants d’être propriétaire.

La souscription à ces crédits sur 30 ou 35 ans répond aussi à un besoin de limiter le montant de leurs mensualités.

Est-il risqué d’emprunter sur plus de 20 ans ?

Le taux du crédit immobilier est aujourd’hui stable, mais il est possible qu’il y ait une hausse dans les prochaines années. Heureusement, la plupart des Français empruntent à un taux fixe et ne craignent pas la remontée de ce taux.

Souscrire à un prêt immobilier sur une longue durée peut engendrer une hausse du coût du crédit à cause des assurances et des intérêts. La plupart des acheteurs qui optent pour cette solution pensent ne s’endetter que sur 10 ans. Pour cela, ils comptent anticiper le remboursement de leur crédit avec une revente par exemple. Toutefois, plus le montant emprunté est élevé, plus le reste à payer sera important au bout de cette période. Si vous devez faire un prêt pour saisir une opportunité immobilière, il est conseillé de limiter la durée du crédit immobilier autant que possible pour pouvoir faire face au surcoût.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *