Immobilier ancien à Lyon : un record de hausse à + 22%

Immobilier ancien à Lyon : un record de hausse à + 22%

3 août 2018 Non classé 0

Le résultat de la 103e édition du baromètre mensuel d’analyse du marché immobilier  vient d’être publié. Le marché immobilier de l’ancien continue à voir ses prix augmenter mais c’est la capitale des Gaules qui est en tête du classement.

 

 

Plus de détails pour les arrondissements lyonnais

Selon le bilan du site Meilleurs Agents, Lyon se trouve en haut du podium du classement des grandes villes de l’hexagone avec des prix en hausse de + 1,3% en mai et + 9,8% en un an. Le 1er arrondissement bat le record avec 22% sur les douze derniers mois (Des Chartreux aux Pentes de la Croix-Rousse en passant par Saint-Vincent et les Terreaux). Ensuite, trois arrondissement se trouvent entre 9,5 et 15% : 2e (Cordeliers, Bellecour, Perrache : + 10,4 %), 5e  (Vieux-Lyon, Fourvière : + 9,5 %) et 7e (Gerland, Jean- Macé : + 14,7 %). L’arrondissement le plus cher revient au 6e (Les Brotteaux, Cité Internationale, Bellecombe) où un appartement ancien est vendu aux environs de 5583 du m². En revanche, seul le 4e arrondissement enregistre un léger recul (- 0,8%) sur les prix des logements.

Cette hausse va se prolonger

Une enquête a été menée auprès des professionnels de l’immobilier lyonnais. Sur ceux qui ont répondu aux questions de l’Observatoire des agents immobiliers, 40 % estimaient que les prix vont augmenter au cours des six prochains mois tandis que 60 % prévoyaient une stabilité. Au niveau national, ils étaient seulement à 13% pour une hausse et 14% à prévoir une baisse, le reste estimant une stabilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *