Comment gérer ses locataires

Parmi les diverses contraintes qu’impliquent les investissements dans l’immobilier, figure la gestion de locataires. Il arrive à certains propriétaires d’être confronté à des locataires un tantinet difficiles. Il faut alors dans nombres de situations faire preuve de pondération, afin de remédier à ces soucis relationnels entre locataire et bailleur. Apprenez également à devancer ces cas de figure en prenant avant toute location certaines dispositions.

 

Découvrez les formations de Yann Darwin

Comment entretenir de bonnes relations avec les locataires ?

 

Pour vous éviter nombre de désagréments durant la mise en location d’un immeuble en votre possession, il faut développer un mode de communication efficient avec vos locataires. Cela passe d’abord par une grande disponibilité du propriétaire/bailleur, pour répondre rapidement aux appels et correspondances des locataires.

Il faut également être en contact avec une société d’entretien immobilier fiable afin de disposer des meilleurs services de réparation ou de rénovation. Ainsi, les soucis dus à un local avec des problèmes sanitaires ou d’électricité sont vite réglés, afin de garantir la quiétude des occupants.

Il est important aussi d’entretenir de bonnes relations avec le voisinage des appartements mis en location. Ainsi, ils pourront vous faire part directement de leur préoccupations concernant un occupant afin d’éviter toute altercation pouvant parfois entrainer des dommages dans vos locaux.

 

Avoir un contrat fiable auquel se reporter en cas de désaccord

 

Lorsque survient un problème de compréhension concernant les conditions d’occupation durant la mise en location, recourir au contrat de bail peut aisément vous tirer d’affaire. Il est donc judicieux de demander l’aide d’une autorité impartiale.

Le contrat rédigé et signé avant la location permet d’arbitrer d’éventuels différends entre le propriétaire et ses locataires. Ainsi, toutes les conditions d’occupation de votre local doivent être stipulées dans ce contrat et ne doivent en aucun cas être modifiées après signature.

Il importe donc d’avoir un contrat clair et détaillé que le locataire s’engage à respecter durant son temps d’occupation. Par exemple, la date de paiement du loyer ou l’interdiction d’occupation de vos locaux par une personne externe doivent être clairement précisés dans le contrat de location.

De même, pensez à garder des traces écrites de cette entente afin d’éviter d’éternels conflits entre vous et les locataires. Notamment concernant les modalités de réparation ou encore les mésententes entre locataires, l’établissement de certaines règles doit être fait par écrit et bien visible dans le contrat.

Le contrat doit également préciser les conditions de sortie d’un locataire. Il s’agit d’y marquer un délai de préavis variant entre 1 et 3 mois suivant les circonstances de départ, comme par exemple une affectation professionnelle. De même, les conditions de restauration du dépôt de garantie doivent être précisées dans le contrat de bail. Le propriétaire bénéficie de deux mois pour rendre les frais de garantie déposés par le locataire en cas de travaux de réparation après un état des lieux.

 

Quelques dispositions à prendre avant la mise en location

 

Il est judicieux de posséder des preuves concrètes, pouvant garantir votre immunité en cas de plaintes concernant des réparations imminentes. Pour constituer votre arsenal défensif, il faudra avoir des photos des différentes pièces du local avant de les louer. En outre, la visite du local par le futur locataire doit être effectuée dans de bonnes conditions pour garantir la transparence.

Il s’agit en quelque sorte d’un inventaire établi avant la mise en location de l’appartement. Il faudra aussi garder les factures des travaux de rénovation effectués après le départ d’un locataire, de sorte à vous prémunir des plaintes d’installations défectueuses. Ces factures doivent également s’accompagner des dates de rénovation ou de réparation d’une installation dans le local.

Il est également important de garder une copie des échanges manuscrits effectués entre le propriétaire et les locataires concernant d’éventuels avertissements ou plaintes. Ces documents sont recevables durant la résolution d’un conflit allant jusqu’au procès. Il est par ailleurs possible de garder une trace des échanges téléphoniques et mails entre le bailleur et les occupants sans pour autant tomber dans le délit d’espionnage ou de non-respect de la vie privée.

Une autre solution est d’avoir recours à un tiers pour analyser le profil des potentiels locataires afin de vous prémunir des soucis de sécurité ou de perturbation du voisinage. Cette mesure vous permettra ainsi de réserver la location de vos locaux à des personnes responsables.

 

Une gestion informatisée de vos biens immobiliers

 

Afin de réduire les tracasseries concernant la gestion de votre bien immobilier, des logiciels ont été également mis en place. Il est donc possible de recourir à des services en ligne facilitant la gestion de location d’immobilier. C’est un moyen peu coûteux de garantir la rentabilité de vos habitats en location sans fournir trop d’efforts.

En effet, les simples particuliers bailleurs n’ont pas toujours le temps de se déplacer pour les différentes démarches concernant la location d’un immeuble ou appartement. Rassurez-vous, aucun robot ne débarquera chez vos locataires pour leur réclamer un loyer…du moins pas à cette époque. Il s’agit tout simplement de logiciels facilitant la gestion de divers éléments intervenant dans la location de maisons ou d’appartements comme :

  • La régularité du paiement des loyers
  • L’établissement de quittances de loyer
  • Le rappel des paiements une fois le délai dépassé
  • Les changements éventuels concernant les tarifs de location
  • Le calcul des charges
  • Le calcul des revenus fonciers
  • Le rappel de la période de déclaration des revenus fonciers
  • L’établissement et le respect du contrat de location
  • Les échanges et autres correspondances entre propriétaire et locataires

Ces logiciels de gestion immobilière en ligne disposent d’une interface ergonomique, de sorte à garantir une utilisation facile et un réel gain de temps. Ainsi, les propriétaires ne résidant pas dans la région où se situe le bien immobilier en location peuvent toutefois gérer les locataires à distance. Lesdits logiciels offrent également une vue d’ensemble sur la gestion de la totalité de vos biens immobiliers sans que vous n’ayez à crouler sous une pile de paperasse.

Il s’agit là d’une révolution dans la gestion des biens immobiliers qui à coup sûr, devrait faciliter la vie des nombreux investisseurs du secteur de l’immobilier.