Comment choisir ses locataires ?

Investir dans l’immobilier est aujourd’hui une activité plutôt rentable, compte-tenu notamment de la forte croissance démographique inhérente à notre époque. Toutefois, cet investissement doit être cadré pour en garantir la rentabilité, en particulier concernant le choix des futurs occupants. Publicimmo vous propose diverses mesures pour garantir le bon état de vos biens immobilier ainsi que des relations bailleur-locataires favorables.

 

Découvrez les formations de Yann Darwin

Lancer un appel à candidature pour vos projets de location

 

Avant d’adresser un formulaire ou de proposer une visite des locaux aux potentiels locataires, un filtrage préliminaire doit être effectué. Il consiste en la prise de contact par téléphone, avec les candidats à la location de votre maison ou appartement. C’est un moyen simple et moins embarrassant pour éliminer les candidatures inappropriées à la location d’une de vos propriétés foncières.

Ces appels constituent une bonne occasion pour vous d’aborder la question tumultueuse des animaux de compagnie pouvant perturber le voisinage. Egalement, si vous souhaitez uniquement héberger des locataires non-fumeurs, il est important de le clarifier à cette étape.

De même, c’est l’occasion pour les potentiels locataires de savoir si le local proposé leur est convenable.

 

Procéder au remplissage des formulaires d’études des locataires potentiels

 

Il est possible de procéder au remplissage manuscrit ou en ligne, des formulaires de renseignement sur les candidats à la location. Les informations telles que réception d’un salaire régulier pour assurer le paiement des loyers dans les temps, et l’entreprise qui emploie le candidat. Aussi, vous pouvez inclure dans ce formulaire les coordonnées de l’employeur pour vérification.

Les candidats peuvent également fournir les chiffres de paie approximatifs, pour garantir la facilité de paiement. Ces chiffres doivent au minimum s’élever au triple du loyer afin de valider la candidature.

Par ailleurs, peuvent être incluses au formulaire, les références et contacts du locataire potentiel, ainsi que ceux de ses anciens propriétaires pour question de bonne moralité. Cette étape vous offre de ce fait un aperçu complet de la personne souhaitant occuper vos locaux. Vous pouvez éventuellement demander au locataire, les raisons de son déménagement afin d’être plus convaincu de la bonne foi du candidat.

 

S’informer sur le style de vie du locataire potentiel

 

Il est important de se renseigner sur les habitudes des candidats à la location de vos locaux afin de prévoir les situations auxquelles vous pourriez être confronté. Les plaintes éventuelles des voisins peuvent ainsi être évitées grâce à cette étape de renseignement. Les membres de groupe de rock ne perturberont plus le voisinage avec de fortes sonorités le jour ou la nuit.

C’est aussi l’occasion d’éviter la présence d’animaux de compagnie bruyants, ou de rejeter les candidatures d’amateurs de serpents. Ainsi, la sécurité des enfants et du voisinage est garantie, évitant diverses situations dramatiques. Il est aussi important de se renseigner sur le nombre d’animaux de compagnie afin d’être sûr d’en assumer ou non les conséquences.

Toutefois, les questions ou critères discriminatoires sont à éviter quelles que soient vos convictions personnelles. Aujourd’hui, ils existent de nombreuses lois protégeant les communautés et interdisant le refus de locataires suivant des critères racistes. Elles ne doivent donc être posés ni verbalement, ni par écrit dans un formulaire.

Egalement, il ne faudrait pas privilégier des candidats selon leurs conditions physiques, leur statut matrimonial ou leur sexualité.

 

Lecture attentive du formulaire rempli et vérification des informations

 

Une fois le formulaire rempli par le futur locataire, il est important d’y porter un regard attentif afin d’éviter toute méprise ou refus après validation. En outre, il faudra vérifier si des questions de grande importance ont été laissées sans réponse.

Une fois les conditions remplies, il faut alors procéder à la vérification des références fournies. Il s’agit notamment des références de l’employeur du locataire et des anciens propriétaires auxquels il aurait eu affaire pour vérifier ses antécédents. En outre, vous pouvez vérifier le casier judiciaire du potentiel locataire afin de garantir la sécurité des biens et des personnes.

Par ailleurs, se renseigner pour savoir si de possibles expulsions n’ont pas eu lieu au cours de ses anciennes locations pour des raisons diverses est aussi recommandé. Il est important de s’informer sur les raisons de cette expulsion avant de donner un avis favorable ou non.

 

La rencontre préliminaire avec le futur locataire

 

Il faut aussi procéder à une discussion de visu avec le locataire, concernant la vérification de certaines informations fournies dans le formulaire de renseignement. Cette étape permettra alors de vous rassurer concernant le choix effectué.

C’est également l’occasion de vérifier les dernières fiches de paie du futur locataire afin d’être sûr de sa solvabilité dans les temps. La visite des locaux peut déjà avoir lieu à cette rencontre, de sorte à rassurer le locataire de son choix.

Cette rencontre vous permettra de faire une étude approfondie du locataire et de mieux étudier sa personnalité. Vous saurez alors si elle sera convenable pour garantir une bonne entente avec le voisinage. Evidemment, il faudrait que sa personnalité cadre avec la votre pour garantir une meilleure relation bailleur-locataire.

Une rencontre à plusieurs des différents candidats retenus serait efficace pour assurer à tous des chances équitables concernant le choix des locataires.

Après confirmation, la caution peut déjà être payée à cette étape et le contrat de bail signé après une lecture attentive du locataire. Il pourra de ce fait poser des questions d’éclaircissement concernant les clauses stipulées dans le contrat. Pensez également à mettre au clair certains aspects néfastes que vous souhaitez éviter durant toute la période de son hébergement.

Il faut aussi penser à fournir un contrat qui vous protège d’éventuels dommages ou charges excessives concernant l’entretien ou les travaux de réparation.

 

Eviter d’être trop rigide sur les critères de validation des candidatures

 

Trop de zèle pourrait amenuiser voire éliminer la grande majorité des candidatures et vous pourriez vous retrouver avec seulement 2 ou 3 locataires potentiels. Il faut également penser à garantir la rentabilité de votre business, notamment si vous avez plusieurs propriétés en attente de location.

Il suffit de faire confiance aux étapes pré-sélective et sélective de vos procédures de renseignements. Il faudra enfin être suffisamment à l’écoute des candidats durant la rencontre pour déterminer les plus aptes à louer votre local.